Il y a sel et sel pour le rinçage nasal

Le lieu critique de la salle de bains : en cas de sel erroné, le nez souffre

Lorsque la poussière, le pollen ou les virus affectent la muqueuse nasale, il est fait appel au rinçage nasal. Il a fait ses preuves : Le rinçage nasal libère la muqueuse nasale irritée des particules de poussière et des agents pathogènes, il humidifie les muqueuses asséchées et il protège ainsi des rhumes.

Or, si la douche nasale doit procurer une expérience agréable, tout dépend alors du choix adéquat du sel, car le sel de cuisine ou le sel de table n'est pas identique au sel de rinçage nasal !

La comparaison des sels Emser : composition et mode d'action

Le sel de rinçage nasal Emser® constitue un mélange équilibré de sels minéraux constitué de 5 % de sel d'Ems naturel et de composants à base d'ions de chlorure, de sulfate, de potassium, d'hydrogénocarbonate et de sodium, s'apparentant à la composition de la sécretion nasale en minéraux. Ce sel de rinçage reminéralisant, apaisant le nez est utilisé notamment lors des soins et du nettoyage de la muqueuse nasale ainsi qu'en cas d'allergies.

Par contre, le sel Emser® se compose de 100 % de sel d'Ems naturel renfermant plus de 30 minéraux et oligo-éléments. De par son action cicatrisante, décongestionnante et expectorante, il est employé en cas de maladies aiguës et chroniques des voies respiratoires supérieures, ainsi qu'après des interventions chirurgicales sur les sinus.

Les deux sels sont également utilisables sans crainte pendant la grossesse et l'allaitement.

Qu'est-ce qui distingue le sel Emser® et le sel de rinçage nasal Emser® des solutions salines usuelles ?

Le sel fait la différence

Les rinçages nasaux avec la douche nasale Emser® ont fait leurs preuves aussi bien dans le soin du nez qu‘en cas de troubles des voies respiratoires dus aux rhumes et à l‘allergie au pollen. En choisissant la solution de rinçage adéquate, vous pouvez contribuer au succès du traitement.

Quel est le sel convenant à un bon rinçage nasal ?

Tout dépend de la concentration correcte de la solution de rinçage !

La concentration et la composition du sel contenu joue un rôle important dans une bonne solution de rinçage nasal. Il est fait la distinction entre trois types de solutions de rinçage :

  • Solutions salines hypotoniques : Elles contiennent moins de minéraux que nos fluides corporels, ce qui risque d’occasionner des douleurs ou une sensation de brûlure.
  • Les solutions salines hypertoniques : possèdent une teneur plus élevée en minéraux que nos fluides corporels, qui extrait l'eau de la muqueuse nasale et risque de la dessécher à long terme.
  • Les solutions salines isotoniques : sont adaptées à la concentration en minéraux des sécrétions nasales saines. Pour obtenir cette concentration, une quantité de sel exactement dosée doit être dissoute dans une quantité d'eau déterminée.

L'action des rinçages nasaux dépend de leur concentration

La solution de rinçage hypertonique dispose de davantage de particules osmotiquement actives que le fluide corporel, celles-ci incitant les cellules à délivrer du liquide. Conséquence : les cellules de la muqueuse nasale peuvent s'assécher.

La concentration idéale d'une solution de rinçage. La teneur en minéraux des cellules de la muqueuse et la solution de rinçage nasal sont en équilibre dans le cas d'une solution de rinçage isotonique.

Une solution de rinçage hypotonique possède une moindre part de particules osmotiquement actives que les cellules de la muqueuse. Conséquence : l'eau pénètre dans la muqueuse nasale et la fait gonfler.

Le rinçage avec une solution saline isotonique procure une sensation très agréable. Cela signifie qu'autant d'électrolytes sont contenus dans la solution de rinçage que dans nos fluides corporels. Cette composition assure qu'aucune brûlure n'est ressentie lors du rinçage nasal et que les muqueuses ne sont pas non plus agressées. Une concentration plus faible (hypotonique) ou nettement plus élevée (hypertonique) risque par contre de léser la muqueuse nasale et de brûler dans le nez. De telles solutions ne devraient pas être utilisées. Même le rinçage avec de l'eau pure ou des solutions délayées par de propres moyens et mal dosées à base de sel comestible ne sont pas conseillés pour cette raison. Des rinçages nasaux isotoniques sont doux et bien tolérés.

À faire et à ne pas faire pour obtenir un bon rinçage nasal

Dosage. Il existe des sachets de sels d'Ems prédosés, pesés avec précision et emballés séparément pour composer la douche nasale Emser® présentant une quantité de remplissage de 250 ml. Ce n'est pas seulement pratique, mais aussi important en relation avec la quantité d'eau exacte du volume de remplissage pour fabriquer une solution de rinçage nasal correspondant à la concentration de sel de notre muqueuse nasale.

Hygiène. La solution de rinçage devrait toujours être mélangée pour être employée directement. Pour éviter des infections ou en exclure de nouvelles, il faudrait faire attention à l'hygiène, c'est-à-dire : se laver les mains, vider complètement la douche nasale après usage et bien la rincer avec de l'eau chaude .

Stérilité. La douche nasale Emser peut être démontée en pièces détachées, bouillie ou nettoyée dans le lave-vaisselle. En cas de mucoviscidose ou après des opérations du nez, une solution de rinçage stérile s'avère cruciale et vous devriez alors consulter votre médecin. Ce dernier recommandera le sel convenant à l'indication existante ou il suggérera de recourir à une inhalation, le cas échéant.

Usage. Les recommandations quant au nombre de rinçages nasaux avec une solution saline isotonique varient d'un cas à l'autre. Sans infection aiguë ou chronique des voies respiratoires supérieures, il n'est souvent pas nécessaire de rincer le nez, même si cela fait simplement partie de la routine quotidienne de bien des gens comme le brossage des dents. Durant la saison du rhume des foins ou des refroidissements, les rinçages nasaux sont également utilisables préventivement une ou deux fois par semaine, en cas de maladies aiguës même jusqu'à trois fois par jour. Pour réduire la charge pollinique pendant la pleine saison du rhume des foins et atténuer les symptômes allergiques, il est conseillé de rincer son nez avant d'aller se coucher. En présence d'une allergie aux acariens de la poussière domestique, la douche nasale peut être effectuée le matin en vue d'une meilleure respiration par le nez.

Pas d'expérience avec du sel de cuisine et de table. Le sel comestible est disponible dans toutes les cuisines. Il est souvent mélangé avec de l'iode, du fluorure et des « séparateurs ou agents anti-agglutinants » tels que le ferrocyanure de sodium (E 535) et il ne se prête donc pas à l'élaboration d'une solution nasale. Les agents séparateurs contenus ne sont en partie pas solubles dans l'eau, de surcroît les quantités de sel minimales pour fabriquer une solution isotonique à usage domestique ne sont pas dosables avec suffisamment de précision. Cela peut provoquer l'irritation de la muqueuse nasale. Le meilleur choix consiste toujours à employer du sel de rinçage nasal multiminéral isotonique, adapté à la salinité du sang. Le sel de rinçage nasal Emser® et le sel Emser® ne renferment aucun additif chimique servant à la conservation ou à l'amélioration de la fluidité.

En résumé : tout sel n'est pas synonyme d'un bon sel de rinçage nasal

Les rinçages nasaux avec des solutions salines isotoniques conviennent le mieux pour débarrasser le nez des agents pathogènes, des particules de saleté ou de poussière et du pollen, ainsi que pour détacher et enlever les mucosités et les croûtes. La muqueuse nasale est humidifiée, ce qui favorise son mécanisme de nettoyage et de cicatrisation. Le choix du sel de rinçage correct est simple : le sel de rinçage nasal Emser® ou le sel Emser® ont été parfaitement éprouvés dans la pratique et ils concourent au succès thérapeutique d'une manière tout à fait naturelle. Les sachets prédosés pratiques ne sont disponibles qu'en pharmacie sous la forme du système de rinçage nasal Emser® avec la douche nasale Emser® ou dans la recharge.

Utilisation de la douche nasale Emser®

Notice d’utilisation