Utilisation de la douche nasale

Conseils pour le rinçage nasal

Tout un chacun se brosse les dents quotidiennement. Il devrait en être de même pour l’hygiène nasale, et il conviendrait de se rincer le nez régulièrement pendant les périodes associées à un risque accru de contagion ou à une forte exposition. Vous découvrirez sur cette page ce que vous devez prendre en compte lors de ce processus.

Pourquoi se rincer le nez?

Tout un chacun se brosse les dents quotidiennement. Il devrait en être de même pour l’hygiène nasale, et il conviendrait de se rincer le nez régulièrement pendant les périodes associées à un risque accru de contagion ou à une forte exposition:

  • pour le soin du nez, en cas de sécheresse nasale,
  • en prévention des maladies dues au refroidissement, en cas de nez bouché,
  • comme aide rapide contre les allergies telles que le rhume des foins ou l’allergie au pollen,
  • ou pour libérer le nez des agressions quotidiennes telles que la poussière et les saletés.

D’où vient le rinçage nasal?

Le rinçage nasal est un remède de famille connu contre le rhume et jouissant d’une longue tradition. Dans le yoga, il est par exemple connu sous le nom de «Jala neti» et fait partie des différentes méthodes visant à purifier l’organisme. Un exercice rituel consiste à faire remonter de l’eau ou une solution saline en la plaçant dans le creux de la main ou en utilisant un pot neti. Il existe de nombreux autres appareils pour se rincer le nez si vous n’êtes pas partisan de ce type d’utilisation.

De quelle douche nasale ai-je besoin?

Il existe des douches nasales sous forme de petit pot, de seau ou même d’éléphant... Certaines sont en une pièce et d’autres disposent d’éléments séparés. L’embout nasal est parfois fixe et parfois mobile. Certaines disposent d’un couvercle et le cas échéant, de la possibilité de régler la pression, et elles sont disponibles dans toutes les couleurs. Mais l’apparence n’est pas tout, l’appareil de rinçage doit pouvoir fonctionner sans encombre. Celui-ci permet-il un rinçage en profondeur? La douche nasale est-elle facile à remplir et à manipuler? Il convient de clarifier ces questions avant de se procurer une douche nasale personnelle.

Vainqueur du test: la douche nasale Emser® Nasanita®

La douche nasale Nasanita d’Emser a été jugée «bonne» parmi d’autres douches concurrentes .

En janvier 2014, l’organisation de consommateurs allemande Stiftung Warentest a publié les résultats de tests portant sur 10 douches nasales au total. Sur les dix douches nasales évaluées, seules quatre ont obtenu de bons résultats, la douche nasale Nasanita d’Emser occupant la première place du classement (avec une note de 2,1 au test, à égalité avec un autre modèle).

Cinq professionnels et dix utilisateurs ont testé la manipulation, du rinçage au nettoyage. Leur évaluation a également porté sur les notices d’utilisation et sur les sels correspondants. Les résultats obtenus sont compris entre «bon» et «satisfaisant». La douche nasale Nasanita d’Emser a obtenu un bilan entièrement positif sur le plan de la manipulation générale. Elle est facile à remplir et le rinçage du nez fonctionne bien. La possibilité de réguler la pression de rinçage constitue un avantage supplémentaire: lorsque l’on exerce une légère pression sur les parois de la douche nasale Nasanita d’Emser, la solution de rinçage parvient jusqu’au plafond des fosses nasales et atteint également les cornets nasaux supérieurs. L’utilisation de la douche nasale est globalement très facile pour l’utilisateur. De plus, le récipient de rinçage est facile à nettoyer. La bonne intelligibilité de la notice d’utilisation a également permis de marquer des points. Outre les résultats des tests détaillés, vous trouverez dans la revue 1/2014 de l’organisation allemande de consommateurs Stiftung Warentest des conseils concernant l’utilisation des douches nasales et la solution de rinçage optimale.

Avec quoi se rincer le nez?

La substance utilisée pour le rinçage du nez est évidemment le facteur le plus important: le rinçage à l’aide d’une solution saline isotonique est agréable pour le nez et constitue un choix judicieux d’un point de vue médical. Dans ce type de solutions, il y a autant d’électrolytes contenus dans la solution de rinçage que dans les fluides corporels. Une concentration plus faible (hypotonique) ou nettement plus élevée (hypertonique) peut endommager la muqueuse nasale et entraîner une sensation de brûlure dans le nez. De telles solutions ne devraient par conséquent pas être utilisées. C’est la raison pour laquelle nous déconseillons également d’effectuer un rinçage avec de l’eau pure.

Grâce au système de rinçage nasal d’Emser, la concentration correcte, c’est-à-dire isotonique, est toujours garantie car les sachets pré-dosés sont parfaitement adaptés à la quantité de remplissage de la douche nasale:

  • 2,95 g de sel d’Ems dans 250 ml d’eau = isotonique
  • 2,5 g de sel de rinçage nasal Emser dans 250 ml d'eau = isotonique

Le sel Emser® ou le sel de rinçage nasal Emser®?

  • Le sel Emser® est constitué à 100% de sel naturel d’Ems, son principe actif, obtenu par une évaporation douce de l’eau thermale d’Ems. Le sel naturel d’Ems contient plus de 30 minéraux et oligo-éléments, et se caractérise par une forte teneur en bicarbonate, un minéral que l’on retrouve également au sein de l’organisme. Les produits métaboliques acides présents lors d’inflammations peuvent ainsi être tamponnés, ou autrement dit, être neutralisés. Il exerce par ailleurs un effet mucolytique actif.

    Pour ces raisons, l’utilisation de sel Emser est recommandée dans tous les cas de rhume aigu ou chronique, ainsi qu’en cas de sinusite.
  • Le sel de rinçage nasal Emser® est un mélange de sels minéraux qui comprend du sel naturel d’Ems, du bicarbonate de sodium, du chlorure de sodium et du sulfate de potassium. En ce qui concerne les principaux éléments, la composition minérale est basée sur les conditions physiologiques de l’organisme (en l’occurrence sur les concentrations ioniques des sécrétions nasales). Le sel de rinçage nasal Emser® est principalement utilisé pour le nettoyage mécanique du nez (p. ex. en cas de concentration importante de poussière) ou dans le cadre de rinçages nasaux thérapeutiques en cas de rhume des foins.

Est-il également possible d’utiliser du sel alimentaire pour se rincer le nez?

Un rinçage à l’aide d’une solution à base de sel alimentaire aurait l’avantage d’être en permanence disponible et d’avoir un faible prix, mais il faut prendre en considération que le sel alimentaire peut être mal dosé (sujet de l’isotonie!). Il contient par ailleurs souvent des composants indésirables pour le nez, tels que des agents fluidifiants. Il faut par conséquent tout au moins utiliser du sel de cuisine de qualité pharmaceutique pour le rinçage, ou mieux encore, un sel spécialement conçu pour le rinçage nasal.

À quelle fréquence se rincer le nez?

La fréquence des rinçages du nez dépend de la raison pour laquelle on les effectue:

  • à des fins préventives, nous recommandons de procéder à des rinçages nasaux avec le sel de rinçage nasal Emser de 1 à 2 fois par semaine à plusieurs fois par jour. Des rinçages nasaux réguliers permettent de vous protéger d’une contamination trop rapide par un virus du rhume; les sécrétions, particules de saleté et autres germes peuvent également être évacués hors du nez et la muqueuse nasale peut être maintenue humide et en bonne santé.
  • En cas d’allergie aiguë au pollen, il est recommandé de se rincer le nez le soir afin de le débarrasser des pollens, etc. Il est également conseillé de se laver les cheveux et de ne pas déposer les vêtements portés pendant la journée dans la chambre à coucher, mais plutôt dans une autre pièce. Il a été prouvé que le rinçage nasal avec le sel de rinçage nasal Emser constitue un moyen particulièrement efficace de lutter contre le rhume des foins. Ce procédé permet de diminuer les symptômes d’une allergie au pollen.
  • En cas d’allergie aux acariens présents dans la poussière domestique, il est en revanche conseillé d’utiliser la douche nasale avec du sel de rinçage nasal Emser le matin, la literie étant fréquemment à l’origine du problème. Durant la journée, il est possible d’effectuer des rinçages nasaux supplémentaires selon les besoins.
  • Lorsque le nez est bouché, p. ex. à cause d’un rhume, le sel Emser est le produit à privilégier pour le rinçage nasal, car il fluidifie activement les mucosités, décongestionne la muqueuse nasale et soigne les lésions du nez. Afin de rapidement vous débarrasser d’un rhume, nous vous recommandons de procéder à des rinçages nasaux avec le sel Emser 1 à 3 fois par jour.

Que faire contre le rhume?

En cas de rhume, il convient de procéder 1 à 3 fois par jour à des rinçages nasaux en utilisant la douche nasale Emser® et le sel Emser. Dans les cas particulièrement sévères, des rinçages nasaux plus fréquents peuvent également s’avérer utiles.

Un rinçage régulier, notamment en cas de rhume particulièrement pénible avec nez bouché, peut au sens propre du terme avoir un véritable effet libérateur, car le mucus est plus fluide et plus facilement évacué. Si cela ne marche pas du premier coup, on peut commencer par rincer la narine bouchée, puis effectuer une nouvelle tentative après quelques minutes. Les croûtes existantes ou le mucus épais se sont alors souvent déjà un peu détachés et le rinçage peut se dérouler plus efficacement.

Que se passe-t-il si l’on se rince le nez trop fréquemment?

Cela dépend de la substance utilisée pour effectuer le rinçage nasal. Lorsque l’on utilise systématiquement une solution saline isotonique, il n’est en fait pas possible de procéder trop fréquemment au rinçage du nez. En effet, une solution isotonique est physiologique et correspond à la teneur en électrolytes naturelle du corps.

En revanche, si l’on se rince régulièrement le nez en utilisant une solution saline hypertonique, la muqueuse nasale risque de devenir de plus en plus sèche (et par conséquent également plus vulnérable). Ce phénomène est dû à l’échange osmotique et il est très facile à expliquer:

hypotonie, isotonie ou hypertonie?

Les cellules de notre corps contiennent une certaine concentration de minéraux et de sels. Le liquide utilisé pour se rincer le nez contient toutefois également différents composants. Le corps tente alors d’instaurer un rééquilibrage osmotique entre la solution présente dans les cellules de notre organisme et la solution apportée de l’extérieur.

Pour ce faire, nos cellules ont principalement la possibilité d’absorber ou de libérer de l’eau. Par conséquent, lorsqu’une solution hypertonique (= très salée) s’écoule sur les cellules de la muqueuse nasale, celles-ci libèrent de l’eau de manière à rééquilibrer les concentrations de la muqueuse et la solution de rinçage. Elles deviennent donc «de plus en plus sèches» et cela peut causer des saignements de nez.

À l’inverse, lorsqu’une solution hypotonique (= moins salée) est utilisée, les cellules tentent d’absorber autant d’eau que possible de façon à rééquilibrer les concentrations de la muqueuse et de la solution de rinçage dans ce cas également. Cela provoque un gonflement brusque de la muqueuse ainsi qu’une sensation de brûlure dans le nez, en raison de l’explosion des cellules durant ce processus. Consulter également le point «Informations sur le principe actif» à ce sujet.

Grâce au système de rinçage nasal d’Emser, la préparation d’une solution isotonique est garantie car la quantité de sel contenue dans un sachet est adaptée à la quantité de remplissage du récipient de rinçage.

Conseils et informations susceptibles de vous intéresser...

Utilisation de la douche nasale Emser®